Histoires de Famille

Généalogie de la Famille André OTTO-BRUC

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

News

La Grande Collecte

Du 9 au 16 novembre, plus de soixante-dix points de collecte répartis sur l'ensemble du territoire accueilleront les particuliers pour la collecte et la numérisation de leurs archives familliales dans le cadre de l'opération « La Grande Collecte ».

Source de l'articles avec les points de collectes: http://centenaire.org/fr/les-lieux-de-collecte

Archives du Lot

L'état civil du Lot au complet sur le site des archives

La nouvelle date de la fin du printemps, mais elle était passée inaperçue : les archives du Lot ont achevé la mise en ligne de l'intégralité des registres paroissiaux de la collection du greffe de ce département. Cela a été permis par l'intense travail des bénévoles des associations locales de généalogie qui ont manié le scanner durant des mois et des mois. Les archives du Lot ont ouvert leur site il y a maintenant deux ans avec quatre fonds numérisés en ligne.

Outre les registres paroissiaux qui se prolongent dans ce département jusqu'en 1802, vous pouvez également consulter l'état civil post révolutionnaire de 1802 à 1902, les listes nominatives de recensement de 1836 à 1911 et enfin, les tables de succession et absences de l'enregistrement. Les tables des registres matricules de 1871 à 1936 ont été numérisées, mais ne sont consultables qu'en salle de lecture alors qu'elles sont classées dans les archives en ligne. Les plans du cadastre dont la numérisation vient de s'achever sont attendus sur le Web pour la fin de l'année. A l'instar des archives du Var, les archives du Lot devraient également adopter la nouvelle visionneuse Arkothèque dotée d'un espace écran aux volets dépliables et repliables pour laisser le plus de place possible aux images consultées.

Source : www.rfgenealogie.com

Salon de généalogie

Premier salon de généalogie de Decazeville (Aveyron)

L'ARGEA et la mairie de Decazeville (Aveyron) organisent leur 1er salon de généalogie les 30 novembre et 1er décembre 2013, à la salle du Laminoir, de 14h à 18h30 le samedi et de 9h à 18h30 le dimanche.

Au programme : associations de généalogie, professionnels, expositions généalogiques, conférences, présentations d'ouvrages et de documents sélectionnés, consultation de nombreuses bases de données (des archives d'état civil de l'Aveyron), échanges, entraide généalogique.

Entrée libre et gratuite. Réservation auprès de l'ARGEA pour le déjeuner dominical avant le 31 octobre 2013 (tarif : 12,50 euros)

Une manifestation organisée avec le soutien du Conseil général de Midi-Pyrénées et du Crédit Agricole Nord Midi-Pyrénées.

Contact : Association rencontres généalogiques en Aveyron (ARGEA), c/o Thierry Fontanié, 22 avenue du 10 août 1944, 12300 Firmin, courriel : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. – site Internet : http://www.argea.fr

Source: www.rfgenealogie.com

 

Archives de la Manche

Les premiers registres matricules en ligne:

Depuis le début de l'été 2013, le portail des archives de la Manche accueille ses premiers registres matricules militaires. Les registres de recrutement militaires, dits registres matricules, sont l'une des principales sources pour connaître le parcours militaire des Français du XIXe et du XXe siècle, donc ici, des jeunes normands de la Manche. Pour le département, les registres matricules débutent en 1867. Ils donnent le détail des services accomplis par chaque homme, en dehors des officiers, jusqu’à sa libération définitive des obligations militaires, ce que l'on appelle un état signalétique et des services.

Ces registres ont un intérêt considérable car ils mentionnent les nom, prénoms, filiation et qualité du conscrit, des renseignements sur son physique, ses campagnes militaires, ses blessures, ses décorations ou condamnations, ainsi que ses adresses successives dans sa période de réserviste. Pour la période antérieure, il existe d'autres registres qui ne concernent qu'une partie des jeunes gens : les registres de la Garde nationale. Dans la Manche, ces registres du contingent départemental de la garde nationale mobile sont conservés pour les années 1864 à 1866.

Attention, seuls, les registres du contingent départemental de la garde nationale mobile, les registres des classes 1867 à 1871 et la majeure partie des répertoires alphabétiques ont été numérisés et sont accessibles sur le moteur de recherche. La bascule "en ligne-pas en ligne" s'établit donc à 1871. Après 1871, le portail des archives vous servira simplement à repérer le matricule du conscrit et le numéro de volume dans lequel se situe sa fiche matriculaire. Ensuite, direction la salle de lecture de Saint-Lô pour consulter les informations concernant votre ancêtre.

Outre les registres matricules, le portail des archives de la Manche se dote d'un nouveau fonds en ligne, le fonds photographique Gustave Chain. Ce chimiste né en 1876 fut, tout au long de sa vie, passionné par la photographie et ses progrès techniques. Il réalisa de nombreux clichés lors de ses voyages en France et à l'étranger, des photographies familiales, mais surtout 497 autochromes. Dans ces ancêtres de la photo en couleur figurent des images de certains bourgs de la Manche et de la Bretagne au tout début du XXe siècle.

Source: www.rfgenealogie.com

 

Les recensements de Toulouse sont en ligne

Si vos ancêtres sont passés par Toulouse entre 1790 et 1911, les archives départementales de la Haute-Garonne vous offrent une chance supplémentaire de les retrouver grâce à la mise en ligne des recensements de population de la ville. Ces listes nominatives toulousaines -en tout 60.856 vues- viennent compléter les autres recensements déjà disponibles sur le portail des archives du département.
Les listes nominatives proviennent de la collection communale et représentent 81 communes de la Haute-Garonne dont désormais Toulouse. Il s'agit de la numérisation de plus de 1000 cahiers. Le plus ancien recensement disponible en ligne concerne les communes de Revel et de Vieille-Toulouse avec un cahier datant de l'an IV du calendrier républicain (1795-1796).

Outre les recensements, le site Web des archives de la Haute-Garonne propose également d'autres fonds d'intérêt généalogique. L'état civil est disponible pour toutes les communes des origines à 1902 ( sauf Toulouse à consulter sur le portail des archives de la ville). Le site intègre aussi trois raretés : une collection de contrats de mariage passés devant les notaires de Toulouse entre 1501 et 1794, un accès au contrôle des actes et insinuation fiscale de l'Ancien Régime entre 1693 et 1790 et un accès à certaines archives communales numérisées.

Enfin, les plans cadastraux, les monographies communales, des documents figurés (photos, affiches, cartes postales) et un inventaire des commanderies de Malte complètent cet intéresssant ensemble.

PS : des difficultés d'affichage sont signalées avec le navigateur Internet Explorer. C'est l'occasion de tester Firefox ou Chrome...

Liens

 

Source: L'article sur www.rfgenealogie.com

Page 1 sur 2

  • «
  •  Début 
  •  Précédent 
  •  1 
  •  2 
  •  Suivant 
  •  Fin 
  • »
You are here